Bien comprendre les dates de péremption et les étiquettes

Comprendre la grande différence

Il existe de nombreux termes obscurs et trompeurs dans l’étiquetage des dates de péremption des aliments. La date limite de consommation (DLC) est à respecter, alors que la date de durabilité minimale (DDM) doit être évaluée: comprendre ces différences de dates est très important et nous sommes là pour t'aider.

"Les dates de péremption sont responsables de 10% des 88 millions de tonnes de nourriture gaspillées dans la chaîne de production alimentaire en Europe. Cela représente entre 3 et 6 milliards d'euros de perte."


(WRAP, 2015)


La date limite de consommation (DLC) - "À consommer jusqu'au..."

Qu'est-ce que cela signifie ? "À consommer jusqu'au..." signifie que le produit alimentaire peut être consommé sans aucun danger jusqu'à cette date. Manger l'article après cette date pourrait être un risque pour votre santé. 

Où est-elle utilisée ? Sur les articles périssables, réfrigérés et frais, par exemple la viande et le poisson.

Alors, qu'est-ce que je fais ? Une fois ouvert, suis les conseils sur les emballages tels que «manger dans les trois jours qui suivent l’ouverture » ou congèle le produit pour en prolonger la durée de vie.


La date de durabilité minimale (DDM) - "À consommer de préférence avant..."

Qu'est-ce que cela signifie ? "À consommer de préférence avant...": indique que la qualité du produit est optimale jusqu'à cette date. Il est cependant possible de le manger après cette date, même s'il pourrait perdre de sa texture et de sa saveur. La date est purement une estimation du producteur définie pour garantir de la qualité optimale du produit.

Où est-elle utilisée ? Sur une large gamme d'aliments secs, congelés, en conserve, mais aussi certains aliments frais (par exemple les yaourts).

Alors, qu'est-ce que je fais ? La date indiquée ne sera valable que si tu stockes l'article conformément aux instructions portées sur l'étiquette (par exemple, dans un endroit frais et sec). Une fois ouvert, considère-le comme un produit frais et suis les conseils du type "à manger dans les trois jours qui suivent l'ouverture". 

Une fois la date dépassée, sers-toi de tes sens pour déterminer si le produit est toujours bon à manger. Certains articles peuvent moisir, avoir une odeur désagréable ou un goût acide. Il est donc conseillé d'utiliser ses trois sens pour regarder, sentir et goûter. 

Les produits étiquetés "à consommer de préférence avant" sont généralement en conserve, secs, ou congelés. Pour certains produits comme le lait et les œufs, il est parfois plus difficile de dire s'ils ont mal tourné. Cette petite astuce pour savoir si un œuf est encore frais ou non pourra t'aider !


La date limite de vente - "À vendre avant le..."

Qu'est-ce que cela signifie ? La date de durabilité minimale (DDM) et la date limite de consommation (DLC) sont obligatoires par la loi, alors que la date limite de vente, elle, n’est pas une obligation légale. Elle indique simplement la date que les détaillants utilisent comme guide pour la rotation des stocks.

Où est-elle utilisée ? Sur une large gamme d’aliments

Alors, qu'est-ce que je fais ? Il faut ignorer ces dates, car elles n'ont rien à voir avec l'expiration du produit.


Tu souhaites en savoir plus sur les actions que mènent Too Good To Go en matière d'étiquetage ? Voir nos initiatives ici.